Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : الدِّينُ كُلُّهُ لِلَّهِ
  • الدِّينُ كُلُّهُ لِلَّهِ
  • : Tunisie, Monde Arabe, Photographie, Art, Islam,Philosopie
  • Contact

Profil

  • الدِّينُ كُلُّهُ لِلَّهِ
  • Tant que mes jambes me permettent de fuir, tant que mes bras me permettent de combattre, nulle crainte : je puis agir. Mais lorsque mes mains et mes jambes se trouvent emprisonnées dans les fers des préjugés, alors je frissonne, je pleure...
  • Tant que mes jambes me permettent de fuir, tant que mes bras me permettent de combattre, nulle crainte : je puis agir. Mais lorsque mes mains et mes jambes se trouvent emprisonnées dans les fers des préjugés, alors je frissonne, je pleure...

Recherche

Catégories

25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 16:41

Depuis le 13 mars 2005 un franco palestinien est en prison. Cela fera plus de 6 ans que Salah est enfermé pour rien puisqu’il n’a rien fait. Il est le seul et unique prisonnier politique français qui soit en prison Israélienne.Salah Hamouri

Salah Hamouri (صلاح حموري), né le 25 avril 1985, est un étudiant français en sociologie de l’Université de Bethléem né à Jérusalem d’une mère Française, enseignante à Jérusalem et d’un père Palestinien, commerçant.

Un soir à Jérusalem, Salah Hamouri passe devant la maison de Ovadia Yossef ancien grand rabbin, leader spirituel du parti religieux ultra-orthodoxe Shass. Quelques instants plus tard, alors qu'il se fait contrôler, comme des milliers de Palestiniens qui rentrent chez eux au check-point de Qalqilia, il est arrêté puis emprisonné. Sa famille apprend sa détention une semaine plus tard à la télévision.

Il a été inculpé sous la double accusation d'avoir projeté de tuer le rabbin Ovadia Yossef (leader spirituel du parti religieux ultra-orthodoxe Shass, ancien Grand Rabbin d'Israël), et d’appartenance au Front populaire de libération de la Palestine

Le 17 avril 2008, après trois ans de détention sans jugement faute de témoins ou d’éléments de preuve permettant d’établir sa culpabilité, Salah Hamouri a eu le choix entre reconnaître les faits qui lui étaient reprochés et être condamné à sept ans d'emprisonnement ou ne pas les reconnaître et être condamné à quatorze ans d'emprisonnement. Sur les conseils de son avocate maitre Leah Tsemel, il accepte une procédure de plaidoyer de marchandage afin d'échapper à une peine éventuelle de quatorze ans, et a donc été condamné par le tribunal militaire israélien d’Ofer (situé dans les Territoires palestiniens illégalement occupés) à une peine de sept ans de prison qu'il purge actuellement à la prison de Guilboa.

 

Témoignage de Madame Denise Hamouri, mère de Salah


 

 

Voici la lettre de Salah Hamouri écrite le 20 février 2011 de son prison:

Vive les révolutions arabes ! Vive le pouvoir des peuples ! Vive la liberté


Depuis les cellules de la prison, on peut entendre des voix parfois indignées qui parlent des droits de l’Homme….Ces hommes politiques, ces gouvernements qui prétendent défendre les droits de l’Homme et appliquer la justice savent-ils ce qui se passe dans les prisons de l’occupation israélienne ? Savent-ils que plus de 8000 prisonniers sont victimes de mort lente ?

Parfois des voix s’élèvent lors de réunions au sommet, il arrive que quelqu’un parle des prisonniers politiques palestiniens mais on parle de nous comme des terroristes, des numéros sans visage alors que comme tous les êtres humains, nous sommes parfois faibles, parfois forts, nous aimons et nous détestons, nous rions, nous avons même des moments de joie ou nous pleurons aussi quand nous pensons à nos familles.

Pour exprimer notre souffrance, il me faudrait écrire 10 livres mais même une encyclopédie ne ferait pas bouger vos consciences s’il vous en reste une après la course au pétrodollar de l’Oncle Sam qui occupe l’Irak en guise de démocratie.

Vous soutenez la justice et les droits de l’Homme dans certains endroits du monde mais ici, vous soutenez et légitimez l’occupation et nous en payons le prix dans nos cellules. Avez-vous déjà imaginé une femme palestinienne accouchant en prison, les pieds et mains liés ? Avez-vous déjà vu un enfant de 12 ans menotté a un check point et laissé des heures au soleil ou sous la pluie par la volonté d’un simple soldat ? Savez-vous qu’un grand nombre de mes camarades a déjà passé plus de 20 ans derrière les barreaux ? Beaucoup ont perdu leurs parents sans pouvoir leur dire « adieu.

Les gouvernements occidentaux se doivent de réviser leurs positions concernant le Proche- orient avant qu’il ne soit trop tard. Depuis quelque temps, les révolutions de peuples arabes sont en train de mettre fin à des dictatures qui ont le plus souvent servi vos intérêts au lieu de défendre leurs peuples.

Vive les révolutions arabes ! Vive le pouvoir des peuples ! Vive la liberté

Salah Hamouri

Section 1 Prison de Guilboa,

le 20 février 2011 (publié le lundi 28 février 2011)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kiri Dai - dans Politiques
commenter cet article

commentaires